Recomposition stratégique chez 20 Minutes : Nouvelle organisation face aux défis économiques

Pot de fin d’année et réorganisation : Les salariés partagent espoirs et inquiétudes

La semaine du 8 janvier a marqué un tournant significatif pour le média gratuit 20 Minutes, confronté à des difficultés économiques. Dans une atmosphère festive, les salariés se sont réunis pour enterrer l’année 2023 et anticiper un rebond en 2024. Cependant, derrière les festivités, se dessine une restructuration majeure de la rédaction qui a pris effet le 10 janvier.

Une rédaction repensée autour de trois pôles pour toucher un public diversifié

Les journalistes spécialisés sont appelés à redéfinir leur rôle, en conservant leurs expertises tout en adoptant une plus grande flexibilité. La rédaction se voit désormais organisée en trois pôles distincts : l’actualité brûlante, des articles « serviciels » abordant des angles journalistiques originaux, et la production de vidéos. Ces changements visent à élargir l’audience en s’adaptant à des formats et temporalités diversifiés. Certains journalistes redoutent la fin des spécialisations, tandis que d’autres saluent le « décloisonnement » des rubriques.

Les défis d’une année 2023 délicate et les efforts de rebond de la direction

Ces ajustements surviennent dans le contexte d’une année difficile pour 20 Minutes, bien que la direction reste discrète sur les chiffres précis. La version papier du média, distribuée dans huit métropoles françaises, continue de voir sa diffusion diminuer, tandis que les audiences numériques ont chuté par rapport à l’année record de 2022. Les algorithmes moins favorables de Google Discover et des réseaux sociaux ont contribué à cette baisse, tout comme le marasme du marché publicitaire, crucial pour un média financé entièrement par les annonceurs.

Un plan de sauvegarde de l’emploi insuffisant et une mobilisation pour un rebond

Depuis la crise du Covid en 2020, 20 Minutes accumule les pertes, malgré un plan de sauvegarde de l’emploi déclenché au printemps 2022. La nouvelle direction, incarnée par Ronan Dubois et Fanny Annoot-Oualia, arrivés en 2023, cherche à inverser la tendance. Ronan Dubois a renégocié les contrats avec les fournisseurs et examiné les dépenses à la loupe, tandis que Fanny Annoot-Oualia vise à réaffirmer une identité éditoriale « impertinente » pour se démarquer.

En conclusion, la réorganisation de 20 Minutes intervient dans un contexte économique difficile, marqué par une année 2023 délicate. Les défis de la diffusion papier et des audiences numériques nécessitent une adaptation stratégique, tout en faisant face à un marché publicitaire en berne. La direction, consciente des enjeux, mobilise ses ressources pour opérer un rebond salvateur.

Laisser un commentaire