Des commentateurs condamnés à verser 1 M$ à un climatologue pour diffamation

Condamnation historique pour diffamation

Douze ans après une poursuite en diffamation intentée contre des commentateurs de droite, dont le Canadien Mark Steyn, le climatologue américain Michael Mann, célèbre pour ses recherches sur le changement climatique, remporte une victoire significative. La Cour supérieure du district de Columbia a ordonné aux auteurs de verser un million de dollars à Mann pour leurs accusations diffamatoires.

L’affaire qui a secoué le monde scientifique

Michael Mann, professeur de sciences du climat à l’université de Pennsylvanie, est connu pour son graphique en forme de bâton de hockey, illustrant l’augmentation dramatique de la température mondiale au 20e siècle. Cependant, ses travaux ont été contestés par des cercles climatosceptiques, notamment après l’incident du « Climategate » en 2009.

Comparaisons choquantes

Des commentateurs ont poussé les limites du débat en comparant Mann à Jerry Sandusky, condamné pour agressions sexuelles sur mineurs. Rand Simberg et Mark Steyn ont publié des déclarations diffamatoires, qualifiant les recherches de Mann de frauduleuses et le comparant à un pédophile.

Une victoire pour la vérité scientifique

La décision de la cour est saluée comme une victoire pour la vérité scientifique. Pour Michael Mann, cela envoie un message fort contre les attaques injustifiées envers les chercheurs du climat. C’est aussi un tournant dans le combat contre le « nouveau négationnisme climatique », une tendance croissante à discréditer les scientifiques plutôt qu’à nier le changement climatique lui-même.

Défense de la liberté d’expression

Les défenseurs de la liberté d’expression soulignent que la décision soulève des questions sur les limites de la critique scientifique. Pourtant, la cour a conclu que les commentaires de Simberg et Steyn étaient malveillants et diffamatoires, justifiant ainsi les dommages-intérêts infligés.

Un verdict historique

Cette condamnation historique souligne l’importance de protéger l’intégrité des scientifiques et de leurs travaux. Alors que la question du changement climatique continue de diviser, cette affaire met en lumière les enjeux sociaux et politiques qui entourent la recherche scientifique.

Laisser un commentaire