Une adolescente de 12 ans menace sa professeure avec un couteau à Rennes : Retour sur les faits et les mesures prises

Incident grave au collège des Hautes-Ourmes : Portrait de l’adolescente, événements et réponses judiciaires

Incident au collège des Hautes-Ourmes à Rennes

Deux mois après le tragique assassinat du professeur Dominique Bernard, une situation préoccupante s’est déroulée au collège des Hautes-Ourmes à Rennes. Une élève de 12 ans a menacé sa professeure d’anglais avec un couteau, suscitant des réactions immédiates et des mesures judiciaires.

Les faits : Une menace armée au collège des Hautes-Ourmes

Le mercredi 13 décembre, une élève de 12 ans, scolarisée en 5e, est arrivée au collège des Hautes-Ourmes à Rennes munie d’un couteau de 17 cm. Elle a menacé sa professeure d’anglais, exprimant des intentions violentes envers ses camarades et une personne en particulier. Après l’évacuation de la salle, l’enseignante s’est retrouvée seule avec l’adolescente avant de réussir à s’échapper.

La réaction immédiate et les mesures judiciaires

La police et les pompiers sont intervenus, confinant le collège. La mineure a été soumise à une « retenue judiciaire » et a subi un examen médical psychiatrique. Le résultat a conduit à une ordonnance de placement provisoire la confiant au Conseil départemental avec hospitalisation en milieu spécialisé en raison de sa dangerosité pour elle-même.

Portrait de l’adolescente : Antécédents et troubles du comportement

Née à Marseille, l’adolescente fait partie d’une famille de quatre enfants d’origine mongole, installée à Rennes depuis 2012. Bien que ses parents aient une situation régulière et ne soient pas connus des services de police, l’adolescente a déjà présenté des troubles du comportement. En 2022, elle avait amené un couteau à son collège des Chalais et avait été exclue après des menaces verbales et des injures à un professeur.

Répercussions et enquête en cours

Une enquête pour « tentative d’homicide volontaire sur personne chargée d’une mission de service public » a été ouverte et confiée à la sûreté départementale de Rennes. Une information judiciaire sera bientôt ouverte par un juge d’instruction. Les cours ont été interrompus, et une cellule d’écoute a été mise en place pour soutenir les élèves et l’équipe enseignante.

Laisser un commentaire