Mouvement de grève chez Primark à l’Avenue 83 : Les employés réclament des salaires dignes

Ce samedi 2 décembre, une mobilisation exceptionnelle a eu lieu devant le magasin Primark de La Valette, à l’Avenue 83. Les employés, appuyés par la CGT, protestent contre les salaires jugés insuffisants et les conditions de travail dégradées.

Employés de Primark à La Valette en grève

Pourquoi la mobilisation?

Les salariés de Primark dénoncent une politique salariale jugée inéquitable par la CGT. Anaïs Pasquale, secrétaire générale du syndicat, souligne que malgré un chiffre d’affaires annuel dépassant le milliard d’euros, la proposition d’augmentation de 4%, Smic inclus, est inacceptable. Les négociations annuelles obligatoires sur les salaires deviennent ainsi le point de convergence de cette contestation.


Quelles revendications précises?

Le syndicat CGT Primark exige une « réelle » hausse des salaires, avec une demande minimale de 2 000 euros brut par mois pour les vendeurs. Les conditions de travail sont également au cœur des revendications, mettant en lumière une chute drastique des effectifs, passant de 500 à 200 employés depuis l’ouverture du magasin en 2016.


Comment s’exprime la colère?

Le mouvement de grève s’est traduit par une mobilisation visible devant l’entrée du magasin, marqué par des slogans porteurs et la musique « I Gotta Feeling ». Les employés, sous pression constante, cherchent à faire entendre leurs revendications au sein d’un dialogue social tendu avec la direction.


Quelle est la situation actuelle?

La situation chez Primark à l’Avenue 83 est tendue, avec des employés déterminés à obtenir des changements significatifs. La direction, confrontée à une mobilisation importante, est appelée à répondre aux revendications des salariés pour éviter une escalade sociale préjudiciable.

Laisser un commentaire