Le mystère de la perte de masse du kilogramme de Sèvres

Le kilogramme, un pilier de la mesure de la masse, semble avoir perdu de son poids au fil d’un siècle. Les balances du monde entier sont calibrées en fonction du prototype international du kilogramme de Sèvres, un précieux cylindre métallique. Pourtant, des scientifiques affirment que sa masse « absolue » a évolué. Mais quelles sont les raisons de cette perte de masse et comment les chercheurs s’efforcent-ils de créer un nouveau standard pour le kilogramme ? Décryptage.

Le mystère du kilogramme de Sèvres

Le kilogramme de Sèvres, prototype international de référence, semble avoir perdu de la masse en un siècle.

Plusieurs hypothèses expliquent cette perte, notamment l’échappement d’atomes de gaz ou l’usure due à la manipulation. Des scientifiques travaillent sur un nouveau prototype basé sur des constantes physiques.

Le kilogramme est-il moins lourd qu’il y a un siècle ? Une question surprenante qui remet en question l’un des piliers de la mesure de la masse. Les balances du monde entier sont étalonnées en fonction du prototype international du kilogramme, conservé à Sèvres, en France. Cependant, il semblerait que ce précieux cylindre métallique, fait d’un alliage de platine et d’iridium, ait perdu de sa masse « absolue » au cours du dernier siècle. Quelles sont les raisons de cette énigmatique perte de poids ?

Les mystères de la balance

Plusieurs hypothèses entourent ce phénomène énigmatique. L’une d’entre elles suggère que des atomes de gaz auraient progressivement échappé du prototype au fil du temps. Les conditions de conservation, malgré trois cloches de verre scellées, ne semblent pas avoir suffi à empêcher cette éventuelle fuite. Si cette théorie se confirme, cela pourrait avoir des répercussions importantes sur la définition même du kilogramme.

Une autre hypothèse avance que l’érosion naturelle due à la manipulation du prototype aurait contribué à sa perte de masse. Les diverses pesées et opérations de nettoyage effectuées au fil des ans pourraient avoir laissé des traces sur le précieux cylindre.

La quête d’un nouveau standard

Face à ces mystères, des scientifiques du monde entier se sont mobilisés pour créer un nouveau prototype du kilogramme, basé non plus sur un objet physique, mais sur des constantes physiques immuables. Cette approche vise à éliminer les variations potentielles de la masse du kilogramme dues à des facteurs extérieurs.

La redéfinition du kilogramme s’est concrétisée en 2019, avec l’adoption d’une nouvelle définition basée sur la constante de Planck, une constante fondamentale de la physique quantique. Désormais, la masse du kilogramme est déterminée en fonction de cette constante, garantissant une stabilité et une précision inégalées.

Un défi pour la mesure

La perte de masse du prototype international du kilogramme de Sèvres reste un mystère fascinant. Les avancées scientifiques et la redéfinition du kilogramme sur la base de constantes physiques ont permis de résoudre ce défi lié à la mesure de la masse, garantissant ainsi des standards précis et immuables pour les générations futures.

Laisser un commentaire