Hôpital d’Hyères : Plainte pour Homicide Involontaire – Lucas, 25 ans, victime d’une défaillance médicale choquante

La plainte déposée pour homicide involontaire contre l’hôpital d’Hyères fait écho à la tragique histoire de Lucas Mannima, 25 ans, décédé quelques heures après son admission en urgence. La famille dénonce un défaut de prise en charge médicale et interpelle le ministre de la Santé.

Des symptômes ignorés dès l’arrivée à l’hôpital

Arrivé aux urgences avec des vomissements et des maux au ventre, Lucas, technicien hydraulique, aurait alerté sur la gravité de sa situation. Cependant, les premières heures à l’hôpital laissent entrevoir un manque d’attention crucial. Les pompiers, responsables de son transfert, mentionnent des symptômes tels que « douleur abdominale » et « vomissements », absents du dossier d’admission.

Un enchaînement d’erreurs médicales

Les problèmes persistent avec un électrocardiogramme tardif, des résultats jugés anormaux, et des plaintes de Lucas ignorées. Les heures cruciales passent sans accélérer la prise en charge. Son état se détériore, mais la réactivité médicale semble défaillante. La mère, depuis le parking de l’hôpital, vivra l’horreur, sans pouvoir revoir son fils vivant.

Une fin tragique et des réponses insatisfaisantes

Malgré les tentatives de réanimation, Lucas décède, laissant la famille face à une épreuve insoutenable. Les explications en commission des usagers, évoquant un « manque de moyens » et une surcharge de travail, ne parviennent pas à apaiser la douleur de la famille. Les condoléances de l’hôpital semblent insuffisantes, et la famille espère que la plainte pour homicide involontaire fera éclater la vérité.

La quête de justice et l’attente d’une réaction ministérielle

Corinne Godefroy, la mère de Lucas, souhaite que justice soit rendue à son fils et attend une réponse du ministre de la Santé. La direction de l’hôpital d’Hyères exprime ses condoléances et se dit prête à collaborer pleinement avec l’enquête en cours.

Laisser un commentaire