Agression Imaginaire à Six-Fours-les-Plages : Une Femme Avoue Avoir Monté de Toutes Pièces Son Attaque

Dans une affaire troublante, une femme de 47 ans, de confession juive, a déclenché l’alarme en signalant une agression à Six-Fours-les-Plages. Les enquêteurs, après une analyse minutieuse des vidéosurveillance, révèlent que l’agression était purement imaginaire. La femme, confrontée à ces preuves, a été placée en garde à vue pour dénonciation mensongère.

Quels sont les détails de l’agression alléguée, et comment les enquêteurs ont-ils découvert qu’il s’agissait d’une mise en scène?

Le récit de l’agression prétendue, déposé au commissariat de police de Sanary-sur-Mer, comportait des éléments alarmants, dont des insultes antisémites et des menaces de mort. Cependant, les images de vidéosurveillance ont contredit ces allégations, révélant une supercherie orchestrée.

La quadragénaire, devant les enquêteurs, a finalement avoué avoir monté de toutes pièces cette agression. Elle a évoqué des difficultés financières et une addiction au jeu comme motivation. Des investigations supplémentaires ont également révélé des comportements d’abus de confiance liés à des dépenses inconsidérées dans un casino.

Une Mise en Scène Démystifiée par les Enquêteurs

Conduite devant le parquet de Toulon, la femme devra répondre des chefs d’accusation de « dénonciation mensongère ayant entraîné d’inutiles recherches et abus de confiance ». Son jugement est prévu pour le 15 avril prochain, avec une mise en liberté sous contrôle judiciaire, assortie d’obligations de soins et de l’interdiction de fréquenter des établissements de jeux de hasard.

Laisser un commentaire