Accord Historique à la COP28 : Vers une Transition Hors des Énergies Fossiles

Les États s’engagent à abandonner progressivement les combustibles fossiles, un tournant historique à la COP28

Accord Historique à la COP28
FILE PHOTO: Licypriya Kangujam, an Indigenous climate activist from India, holds a banner during the United Nations Climate Change Conference (COP28) in Dubai, United Arab Emirates, December 11, 2023. REUTERS/Thomas Mukoya/File Photo

Les détails du Global Stocktake, fruit d’une nuit de négociations tendues et d’une décision sans précédent

La 28e Conférence des parties sur le climat (COP28) à Dubaï a abouti à un accord historique sur le Global Stocktake, un bilan de l’accord de Paris de 2015. Cet accord, salué comme « historique pour accélérer l’action climatique », met l’accent sur l’abandon progressif des énergies fossiles, responsables à 80 % du réchauffement climatique.

Quel est le Global Stocktake et son importance à la COP28 ?

Le Global Stocktake est un bilan de l’accord de Paris de 2015 visant à rehausser les ambitions climatiques des États. À la COP28, il a été le point central des débats, concluant avec un engagement sans précédent en faveur de l’abandon progressif des énergies fossiles.

Comment s’est déroulée la dernière journée de la COP28 ?

Après des jours d’hésitation et de tension, la dernière journée de la COP28 a été marquée par une procédure express. Le président de la conférence, Sultan Al-Jaber, a scellé l’accord sur le Global Stocktake après une nuit de négociations intenses et des consultations avec des délégations mondiales.

Pourquoi le sujet des énergies fossiles était-il tabou à la COP28 ?

La COP28 a marqué une première dans l’histoire de la diplomatie climatique en abordant ouvertement le sujet tabou des énergies fossiles. Les négociations ont dû jongler entre les partisans d’une sortie progressive et les pays producteurs attachés à leur modèle économique.

Quelles ont été les étapes cruciales avant l’accord historique ?

Avant de parvenir à l’accord historique, Sultan Al-Jaber a dû jongler avec les différentes positions des délégations. Une nuit de négociations a été nécessaire pour trouver des termes acceptables par toutes les parties, impliquant des consultations avec les États-Unis, l’Union européenne, et le ministre de l’énergie de l’Arabie saoudite.

Quelle formule a été adoptée pour aborder la question des énergies fossiles ?

Au cœur du compromis, une nouvelle formule a été inscrite dans le « paquet énergie » du texte final, indiquant une « transition hors des énergies fossiles dans les systèmes énergétiques ». Cette formulation ne précise pas de date, laissant place à une transition progressive.

Laisser un commentaire