Vers une Revalorisation de l’Indemnité des Maires : Réflexions du Gouvernement pour Soutenir leur Engagement

Dans un entretien exclusif accordé au journal lalsace.fr, la ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales, Dominique Faure, a ouvert la voie à une révision majeure concernant les indemnités perçues par les maires à travers le pays. L’objectif affiché de cette démarche est de reconnaître pleinement l’engagement des élus locaux et de combattre les sentiments de découragement qui pourraient découler de leurs responsabilités complexes.

Photo d'une réunion gouvernementale avec des représentants locaux et la ministre Dominique Faure.
La ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales, Dominique Faure, s’exprime sur la revalorisation des indemnités des maires.

La ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales, Dominique Faure, envisage une évolution des indemnités des maires pour refléter leur engagement.

« Le montant actuel des indemnités versées aux élus ne suffit pas à de nombreux maires qui se voient contraints de mener d’autres activités en parallèle. Être maire de nos jours n’est en rien aisé, et cela engendre souvent un certain découragement », a souligné la ministre.Telle qu’annoncée en juillet, Dominique Faure confirme son partenariat avec David Lisnard, président de l’Association des maires de France (AMF), pour entreprendre un vaste chantier destiné à améliorer les conditions d’exercice du mandat d’élu local. Cette collaboration a notamment pour objectif de revaloriser les indemnités pour les élus des communes de 3500 à 100 000 habitants, dont le montant maximal oscille actuellement entre 2200 et 4400 euros bruts par mois, en fonction de la taille des collectivités.

Collaboration avec l’Association des maires de France (AMF) pour Améliorer les Conditions d’Exercice du Mandat d’Élu Local.

La rémunération des maires des villes comptant plus de 100 000 habitants sera également examinée attentivement. Selon la ministre, ces élus, qui gèrent un personnel conséquent et assument des responsabilités considérables à plein temps, méritent une attention particulière.Si les niveaux exacts de revalorisation n’ont pas encore été détaillés par la ministre, celle-ci écarte néanmoins la possibilité d’instaurer une indemnité personnalisée visant à compenser d’éventuelles pertes de revenus liées à la prise de fonction. « Il existe des individus qui sont très bien rémunérés dans le secteur privé, et il n’y a aucune raison de compenser leur salaire antérieur », a affirmé Dominique Faure.À travers ces initiatives, la ministre aspire à une « évolution » des indemnités des élus locaux, en adéquation avec leur dévouement et leur contribution à la vie publique locale. Une réflexion importante pour soutenir le rôle essentiel que jouent les maires dans la société française.

Laisser un commentaire