Sauvetage des Tortues Marines en Péril: Un Nid d’Almanarre sous Surveillance

Une course contre la montre pour les tortues d’Almanarre

Les plages de la presqu’île de Giens sont connues pour leur beauté naturelle, mais elles abritent également une population précieuse de tortues marines, dont la survie dépend de conditions idéales pour leur nidification. Après une période de cinq jours sans activité, un nid de l’Almanarre a attiré l’attention des défenseurs de la faune ce matin, déclenchant une opération de sauvetage sans précédent.

Tortues de l'Almanarre en détresse
DR photo : Yann Corbobesse – Parc national de Port-Cros

Où étaient les secours ?

Sidonie Catteau, du réseau #RTMMF et de l’Association Marineland, a dirigé l’opération en collaboration avec les agents du Parc national de Port-Cros et Porquerolles, ainsi que l’association Explore & Preserve. Leur mission : sauver les précieuses tortues bloquées dans leur processus d’émergence. Au total, 26 tortillons étaient piégés dans leur nid en raison de la configuration particulière du site.

Une situation critique

La situation était critique, avec 14 embryons en développement qui n’avaient pas encore atteint leur terme, 3 nouveaux-nés décédés en cours d’éclosion et 1 œuf non fécondé. La cause principale de cette situation était la structure inhabituelle du nid, avec des cavités en périphérie où les tortues en devenir s’étaient retrouvées piégées. De plus, le sable compact imprégné de matte de posidonie a compliqué davantage leur progression vers la surface.

Un sauvetage réussi

Grâce à l’effort coordonné de l’équipe de sauvetage, les 26 petites tortues ont finalement été libérées de ces poches hermétiques et ont pu regagner l’océan, reprenant leur course pour la survie.

Des chiffres inquiétants

Le nid de l’Almanarre a montré l’ampleur du défi auquel sont confrontées les tortues marines. Sur les 80 œufs initialement comptabilisés, seuls 62 ont réussi à émerger, mettant en lumière la fragilité de ces créatures marines et l’importance cruciale de la préservation de leurs habitats de nidification.

Une découverte tardive

Cette opération de sauvetage a été déclenchée suite à une observation cruciale le 4 octobre dernier, lorsqu’un groupe de 12 tortillons a été repéré en train de se diriger vers la mer. Cette découverte tardive révèle l’importance de la surveillance continue et de la sensibilisation pour protéger ces espèces en danger.

Conclusion

Le sauvetage de ces tortues à l’Almanarre met en lumière la nécessité d’une vigilance constante pour protéger ces espèces marines vulnérables. La collaboration entre les différentes organisations est essentielle pour garantir un avenir meilleur à ces créatures emblématiques de la mer Méditerranée.

Laisser un commentaire