Projet d’école privée à proximité d’un site Seveso : Tensions entre riverains et municipalité de Toulon

Le projet de construction d’une école privée dans l’ouest de la commune de Toulon suscite des tensions entre les riverains et la municipalité, en raison de sa proximité avec un site Seveso. Les préoccupations sont centrées sur la sécurité sanitaire et la légalité du permis de construire.

Où se situe le projet de l’école privée et quel est le problème majeur ?

Le futur établissement scolaire prévu dans l’ouest de Toulon, au niveau du chemin Mon Paradis, soulève des inquiétudes en raison de sa proximité avec un site classé Seveso seuil haut. Ce site, qui stocke des hydrocarbures dans le sol, est au cœur de la discorde entre les riverains et la municipalité.

Pourquoi les riverains s’opposent-ils à ce projet ?

Un collectif de riverains exprime des préoccupations concernant les risques potentiels pour la santé liés à la proximité d’hydrocarbures. Ils craignent des émanations de composants cancérigènes ou mutagènes, susceptibles d’affecter les élèves ainsi que les résidents à proximité. Gérard, membre du collectif, met en garde contre les possibles odeurs d’hydrocarbures sur la cour et souligne également l’impact négatif sur la circulation dans la zone.

Quelle est la position de la municipalité ?

La municipalité de Toulon affirme avoir accordé le permis de construire en toute légalité. Mohamed Mahali, adjoint au maire en charge de l’urbanisme, explique que le projet est situé en dehors du périmètre délimité par le plan de prévention des risques. Par conséquent, il n’y a pas de motif légal pour refuser le permis de construire. Cette position soulève des débats sur la légitimité de l’autorisation.

Projet d'école à proximité d'un site Seveso

Quelle est la réaction du collectif de riverains ?

Malgré les assurances de la municipalité, le collectif de riverains demeure méfiant. Ils estiment que la proximité du site Seveso comporte des risques significatifs pour la santé des 220 futurs écoliers. Par conséquent, ils envisagent de déposer une procédure en recours administratif pour contester la délivrance du permis de construire.

Quelles mesures de sécurité ont été prises sur le site militaire ?

Le ministère de la Défense a entrepris des travaux de rénovation pour renforcer la sécurité du site. Les cuves ont été rendues étanches, avec un investissement financier de plusieurs millions d’euros. Malgré ces améliorations, le collectif de riverains persiste dans ses inquiétudes.

Laisser un commentaire