Piratage du compte Twitter d’Associated Press : Impact sur la bourse et reprise rapide

Le 23 avril 2013, une fausse annonce secoue les marchés financiers

Capture d'écran illustrant le faux tweet qui a secoué les marchés financiers après le piratage du compte Twitter de l'Associated Press.

Une fausse annonce de grande envergure a semé le chaos sur les marchés financiers le 23 avril 2013, lorsque le compte Twitter officiel de l’Associated Press a été piraté. Le tweet en question affirmait de manière erronée « deux explosions dans la Maison Blanche, Barack Obama blessé ». Cette information erronée a rapidement fait chuter l’indice boursier Dow Jones, entraînant une perte de 145 points (soit l’équivalent de 136 milliards de dollars) entre 13h08 et 13h10.

Une reprise rapide malgré l’incertitude initiale

Malgré l’agitation initiale provoquée par ce tweet trompeur, le Dow Jones a rapidement retrouvé son niveau précédent. En effet, dès que l’Associated Press a confirmé qu’il s’agissait d’un piratage et que l’annonce était fausse, la confiance des investisseurs s’est renforcée. Le marché a rebondi, et à la fin de la journée, l’indice a même terminé en hausse de 1 point par rapport à la clôture précédente.

L’armée électronique Syrienne revendique le piratage

L’annonce erronée a été rapidement attribuée à l’armée électronique Syrienne, un groupe de pirates informatiques engagé dans des opérations de cyberattaques à travers le monde. Bien que le motif derrière cette action n’ait pas été complètement élucidé, certains analystes ont spéculé sur un lien potentiel avec le conflit en Syrie à l’époque.

Impact durable sur la sécurité en ligne

Cet événement a souligné les risques potentiels liés à la sécurité des médias sociaux et à l’impact que de fausses informations peuvent avoir sur les marchés financiers. Les autorités et les entreprises ont renforcé leurs mesures de sécurité en ligne pour éviter de futures attaques similaires.

LIEN

Laisser un commentaire