Nid de tortue caouanne : Un dénouement inattendu sur la plage de La Bergerie à Hyères

Une découverte inattendue sur la plage de La Bergerie à Hyères a provoqué un revirement de situation.

Sur la plage de La Bergerie à Hyères, une découverte surprenante a récemment captivé l’attention des amateurs de nature et des spécialistes de la faune marine. Un nid de tortue caouanne, jusqu’alors passé inaperçu, a été révélé au grand jour. Cependant, ce qui aurait dû être un moment de joie et d’excitation s’est transformé en une situation complexe.

Nid de tortue caouanne découvert à Hyères

Ce nid de tortue caouanne découvert de manière inattendue sur la plage de La Bergerie à Hyères contenait un trésor précieux.

Ce nid renfermait un trésor précieux de 123 œufs de tortue caouanne, une espèce protégée. Cependant, le destin de ces œufs a été bouleversé par un prédateur non identifié, vraisemblablement un chien ou un renard, qui a découvert le nid avant tout le monde. Cette découverte a eu des conséquences irréversibles sur de nombreux œufs.

Des spécialistes estiment qu’un nombre limité de tortues a réussi à rejoindre la mer au mois d’août, mais combien étaient-elles ?

Malgré cette menace, des efforts considérables ont été déployés pour protéger et surveiller le nid pendant 26 jours. Selon les spécialistes, entre le 12 et le 28 août, chacune des 26 petites tortues caouanne a réussi à parcourir les 12 mètres qui les séparaient de la mer Méditerranée en moyenne en seulement 25 minutes. Cette course vers la mer avait généralement lieu à la tombée de la nuit pour éviter les prédateurs.

La découverte tardive de ce nid de tortue caouanne a des raisons précises, en particulier liées à un prédateur non identifié.

Afin d’assurer la sécurité des autres nids découverts sur les plages sauvages du Var, des cages de protection ont été installées, et la surveillance humaine a été renforcée dans tous les sites de ponte, notamment à Porquerolles, Saint-Cyr-sur-Mer, Fréjus et sur la plage de La Capte à Hyères.

Cependant, malgré ces mesures, les naissances tardent à se produire sur les autres sites de ponte du Var, initialement prévues pour début septembre. Les observateurs professionnels surveillent de près la situation, considérant que cela pourrait être dû à la baisse des températures nocturnes.

Les experts décrivent le parcours impressionnant de ces petites tortues depuis le nid jusqu’à la mer Méditerranée.

Les spécialistes lancent un appel à la discrétion autour des sites de ponte pour éviter de perturber les tortues. Il est crucial de respecter certaines règles en cas d’observation d’une ponte ou de l’émergence de tortillons, notamment de maintenir une distance de 10 mètres, d’éteindre toutes les sources de lumière artificielle, de ne pas photographier les tortues avec un flash, et de ne pas toucher les tortues ni leurs œufs, car elles sont des espèces protégées.

La découverte du nid de tortue caouanne sur la plage de La Bergerie à Hyères reste un événement exceptionnel, bien que teinté de tragédie en raison de la perte d’œufs causée par le prédateur. La nature suit son cours, et les spécialistes attendent avec impatience le moment où les autres nids donneront naissance à de nouvelles tortues caouanne.

Laisser un commentaire