L’ANFSI, nouvel acteur clé pour la transformation numérique du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer

L’Agence du numérique des forces de sécurité intérieure (ANFSI) a été officiellement créée le 1er septembre 2023, conformément à un arrêté du 14 août, publié au Journal officiel le 24 août.

L’ANFSI est mise en place pour renforcer la transformation numérique du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, notamment en matière de systèmes d’information et de communication.

À la tête de l’ANFSI se trouve le général de corps d’armée Frédéric Aubanel, assisté d’un contrôleur général de la police nationale. La gouvernance est assurée conjointement par le Directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) et le Directeur général de la police nationale (DGPN).

L’ANFSI succède au Service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure (ST(SI)²), créé en 2010.

L’ANFSI est chargée du développement, de la mise en œuvre et de la sécurité des systèmes d’information pour les forces de sécurité intérieure. Elle travaille en collaboration avec les services opérationnels, conçoit et conduit des projets liés aux systèmes d’information, et assure la maîtrise d’œuvre des systèmes opérationnels de la gendarmerie nationale et de la police nationale.

La création de l’ANFSI répond à un besoin pressant de renforcer la capacité de production, d’intégrer les enjeux technologiques futurs, et de renforcer la cybersécurité dans le contexte actuel marqué par des évolutions technologiques rapides.

L’ANFSI se penchera sur des sujets spécifiques tels que le poste de travail numérique du policier, jusqu’ici en dehors du champ de compétence du ST(SI)².

La gouvernance de l’ANFSI est bicéphale, sous la direction du DGGN et du DGPN. Le budget de l’agence sera partagé entre les deux entités.

L’ANFSI est structurée en six directions couvrant divers domaines liés à la sécurité intérieure, ainsi que quatre pôles transversaux. Une nouvelle direction, la proximité numérique et d’appui à l’innovation, a été créée pour favoriser la réactivité et la proximité avec les usagers.

Pour renforcer son équipe, l’ANFSI prévoit le recrutement de 150 nouvelles recrues d’ici fin 2024, en plus des 378 agents actuels, afin de répondre aux défis technologiques à venir, notamment en matière d’hébergement, de traitement des données et d’environnement électromagnétique.

En somme, l’ANFSI est une agence clé pour la modernisation des forces de sécurité intérieure, dotée d’une mission cruciale dans un contexte numérique en constante évolution. Elle devra relever les défis technologiques pour assurer la sécurité et l’efficacité des systèmes d’information des forces de gendarmerie et de police nationales.

Qu’est-ce que l’ANFSI et quand a-t-elle été créée ?

L’Agence du numérique des forces de sécurité intérieure (ANFSI) a été officiellement créée le 1er septembre 2023, conformément à un arrêté du 14 août publié au Journal officiel. Mais en quoi consiste-t-elle vraiment ?

Qui est à la tête de cette nouvelle agence ?

Le général de corps d’armée Frédéric Aubanel a été nommé à la tête de l’ANFSI. Mais qui est son adjoint et quelles sont leurs missions ?

Quel est le contexte de création de l’ANFSI ?

L’ANFSI succède au Service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure (ST(SI)²), créé en 2010. Pourquoi cette évolution a-t-elle été jugée nécessaire ?

Quels sont les domaines de compétence de l’ANFSI ?

L’ANFSI est chargée du développement, de la mise en œuvre, et de la sécurité des systèmes d’information, des équipements numériques et des applications pour les forces de sécurité intérieure. Quelles sont les missions spécifiques qui lui sont confiées ?

Comment fonctionne la gouvernance de l’ANFSI ?

La gouvernance de l’ANFSI est conjointement assurée par le Directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) et le Directeur général de la police nationale (DGPN). Comment ces deux entités collaborent-elles au sein de l’agence ?

Comment est structurée l’organisation de l’ANFSI ?

L’ANFSI est divisée en six directions et quatre pôles. Quels sont ces domaines d’expertise et en quoi contribuent-ils à la mission de l’agence ?

Quels sont les objectifs de recrutement de l’ANFSI ?

L’ANFSI prévoit d’ajouter 150 nouveaux agents à ses effectifs d’ici fin 2024. Quelles compétences recherchent-elles et pourquoi ?

Le général Frédéric Aubanel, directeur de l'ANFSI

Laisser un commentaire