Développements diplomatiques au Niger : Délégation ouest-africaine en médiation à Niamey

Une délégation éminente de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a atterri à Niamey dans le cadre d’une initiative diplomatique visant à rétablir l’ordre constitutionnel au Niger, suite à la prise de pouvoir par les militaires. L’avion transportant la délégation, dont fait partie l’ancien président nigérian Abdulsalami Abubakar, a touché le sol aux environs de 13 heures.

Un message de fermeté à transmettre
La délégation dirigée par Abdulsalami Abubakar vise à rétablir l’ordre constitutionnel et à rencontrer le président Bazoum.

Arrivée de la délégation ouest-africaine à Niamey

Cette délégation, conduite par Abdulsalami Abubakar, représente une tentative de dialogue direct avec les militaires qui ont renversé le gouvernement précédent et pris le contrôle du pays le 26 juillet dernier. Cette initiative marque une nouvelle étape dans les efforts régionaux visant à résoudre la crise politique en cours au Niger.

La délégation a pour objectif de transmettre « un message de fermeté » aux autorités militaires à Niamey. Les émissaires de la Cedeao souhaitent également rencontrer le président renversé, Mohamed Bazoum, qui est toujours retenu en captivité. Cette rencontre pourrait offrir une opportunité cruciale pour établir des communications et ouvrir des négociations en vue du rétablissement de l’ordre constitutionnel dans le pays.

Nouvelle médiation diplomatique avec les militaires au pouvoir

Abdulsalami Abubakar, qui s’était déjà rendu à Niamey au nom de la Cedeao le 3 août, n’avait pas eu l’occasion de rencontrer le général Abdourahamane Tiani, actuel dirigeant militaire du Niger, ni le président Bazoum. Cette fois-ci, les discussions pourraient revêtir une importance capitale pour rétablir la stabilité politique et institutionnelle du Niger.

En parallèle à cette médiation diplomatique, la Cedeao avait annoncé sa préparation à une intervention armée pour rétablir l’ordre constitutionnel dans le pays. Abdel-Fatau Musah, commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l’organisation régionale, avait déclaré que cette mission visait à « continuer à suivre la voie pacifique pour rétablir l’ordre constitutionnel », soulignant la détermination de la Cedeao à résoudre la crise dans le respect des principes démocratiques.

L’arrivée de cette délégation et les développements en cours signalent une évolution significative dans la situation politique au Niger, avec l’espoir de progresser vers une résolution pacifique et durable de la crise politique qui prévaut actuellement dans le pays.

Laisser un commentaire