Assassinat du réalisateur de renom Dariush Mehrjui et de son épouse à Téhéran

Dans une nuit funeste, le réalisateur iranien de renom, Dariush Mehrjui, âgé de 83 ans, et son épouse, Vahideh Mohammadifar, ont été poignardés à mort dans leur domicile de Téhéran. Cet assassinat a choqué le monde du cinéma et de la culture en Iran, mettant en deuil la nation et laissant une enquête en cours avec de nombreuses questions sans réponse.

Un cinéaste inoubliable

Qui étaient Dariush Mehrjui et son épouse?

Dariush Mehrjui, l’un des cinéastes les plus importants de l’Iran, est célèbre pour son rôle pionnier dans la nouvelle vague du cinéma iranien. En 1969, il a réalisé « La vache », un film qui a marqué l’histoire du cinéma persan. Sa filmographie compte des œuvres telles que « Monsieur le naïf » (1970), « Le Cycle » (1974), « Les Locataires » (1987), « Hamoun » (1990), « Sara » (1993), « Pari » (1995) et « Leila » (1996). Ces films ont été applaudis par les cinéphiles du monde entier.

Quels sont les détails de l’assassinat?

L’assassinat brutal de Dariush Mehrjui et de son épouse a été révélé par le chef de la justice de la province d’Alborz, Hossein Fazeli-Harikandi. Selon les premiers éléments de l’enquête, le couple a été sauvagement poignardé au cou. L’enquête en cours n’a révélé aucune plainte concernant une entrée illégale dans leur domicile ou un vol de biens. Pourtant, des détails troublants ont émergé, notamment les menaces récentes proférées à Vahideh Mohammadifar et un cambriolage antérieur de leur maison.

Pourquoi cet assassinat choque-t-il l’Iran et le monde du cinéma?

Dariush Mehrjui n’était pas seulement un réalisateur de renom, mais aussi un intellectuel du cinéma iranien contemporain. Ses films, profondément inspirés par la littérature et le théâtre, reflétaient une approche exigeante de l’art cinématographique. Son œuvre majeure, « La Vache », est célébrée comme un pilier du cinéma iranien. Son influence s’étend bien au-delà des frontières de l’Iran, et en 2014, il a été honoré par le Forum des Images à Paris.

L’enquête en cours: Quelles sont les pistes suivies par les autorités?

L’enquête sur cet assassinat choquant est en cours. Les autorités cherchent à éclaircir les circonstances entourant cette tragédie. Les menaces antérieures contre Vahideh Mohammadifar et l’absence de signes de vol soulèvent des questions sur les motivations du crime.

Le legs cinématographique et intellectuel de Dariush Mehrjui

Dariush Mehrjui restera à jamais dans l’histoire du cinéma. Ses œuvres, qui s’inspirent souvent de la littérature et du théâtre, ont été saluées pour leur profondeur et leur originalité. Parmi ses films les plus célèbres, « Sara » a reçu la Coquille d’or au Festival de Saint-Sébastien et a été une relecture audacieuse d' »Une maison de poupée » d’Henrik Ibsen.

Cet assassinat tragique laisse un vide immense dans le monde du cinéma iranien, et il est essentiel de préserver l’héritage intellectuel et artistique laissé par Dariush Mehrjui.

LIEN1

LIEN2

LIEN3

LIEN4

Laisser un commentaire