185 enfants ukrainiens déportés par la Russie

Les forces russes ont déporté 185 enfants ukrainiens de la région de Kherson. Les enfants sont actuellement détenus dans des camps de filtration en Russie, où ils sont soumis à des interrogatoires et à des mauvais traitements.

La Russie a déporté 185 enfants ukrainiens de la région de Kherson, a déclaré le syndicat des directeurs d’école le 11 mars. Les enfants sont actuellement détenus dans des camps de filtration en Russie, où ils sont soumis à des interrogatoires et à des mauvais traitements.

Les forces russes ont intensifié leurs efforts de déportation des enfants ukrainiens depuis le début de l’invasion. Depuis le 24 février, plus de 2 millions d’enfants ont été déplacés de chez eux en Ukraine. Les enfants qui sont déportés sont souvent séparés de leurs parents et placés dans des familles d’accueil russes. Ils sont également soumis à des interrogatoires et à des mauvais traitements.

Selon le syndicat des directeurs d’école, les enfants déportés de la région de Kherson sont âgés de 5 à 17 ans. Ils ont tous l’air tristes et effrayés. Les enfants ont été interrogés sur leurs familles, leurs amis et leurs activités politiques. Ils ont également été soumis à des tests psychologiques et médicaux.

Les forces russes déportent les enfants ukrainiens dans le but de les étouffer. Les enfants sont utilisés comme monnaie d’échange pour négocier la libération de prisonniers de guerre russes ou pour obtenir des concessions politiques. Les enfants sont également utilisés pour repeupler les régions de Russie qui ont été dépeuplées par la guerre.

La déportation des enfants ukrainiens est une violation flagrante du droit international humanitaire. Le droit international interdit la déportation et l’internement arbitraires des civils. La déportation des enfants ukrainiens est également une violation des droits de l’enfant. La Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant interdit la discrimination et la violence à l’égard des enfants.

La communauté internationale doit prendre des mesures urgentes pour mettre fin à la déportation des enfants ukrainiens. Les États doivent imposer des sanctions à la Russie et demander la libération immédiate des enfants. Les organisations humanitaires doivent fournir une assistance aux enfants déportés.

La déportation des enfants ukrainiens est un crime contre l’humanité. La communauté internationale doit agir pour mettre fin à cette atrocité.

Laisser un commentaire